Ananda Life logo
Zone de confort
. Ananda Life .

. Ananda Life .

Sortir de sa zone de confort : Révélez-vous dans l’inconnu !

Dans sa vie professionnelle ou personnelle, sortir de sa zone de confort peut vite effrayer et tous les voyants s’allument alors en rouge ! C’est simple, quand on évoque ce terme, je vois souvent les yeux s’écarquiller avec déjà une appréhension qui peut se deviner dans les gestes ou dans la parole. Pourtant, partir en terre inconnue (sans mauvais jeu de mots) me semble indispensable pour évoluer dans son travail, avancer et se sentir encore plus vivant ! Je vous explique tout de suite pourquoi.

Sortir de sa zone de confort en quelques mots 

Chaque jour, vous allez au travail en sachant ce que vous allez vivre et ce que vous allez accomplir. Cette routine professionnelle vous installe dans ce que l’on nomme la zone de confort. Je préfère d’ailleurs l’appeler la zone du connu. Pourquoi ? Car elle n’est pas si confortable que ça tout compte fait ! Eh oui, rester dans sa zone de confort peut amener, petit à petit, vers une certaine lassitude, à l’ennui et à la baisse de motivation dans ses missions. 

On comprend pourquoi les sportifs de haut niveau ne la fréquentent que très peu ! Ils vont toujours chercher à se challenger, à viser une meilleure performance et à dépasser leurs limites. Quitter cette zone est pour eux indispensable dans leur optique de progression. 

En entreprise, cela peut paraître plus difficile et plus risqué. Vraiment ? Je n’en suis pas si certaine. D’autant plus que cette zone du connu varie d’un individu à l’autre, d’un contexte à l’autre. 

Pour un dirigeant, un collaborateur ou un manager, il s’agira par exemple :

  • de prendre en charge un projet plus complexe que d’ordinaire ;
  • de réussir à prendre la parole lors d’un congrès d’entreprise ;
  • de vaincre sa timidité en exprimant clairement ses idées ;
  • de travailler sur des missions qui nécessitent des compétences nouvelles ;
  • d’intégrer un outil de gestion de projet dans l’équipe ;
  • de prendre une décision stratégique pour l’entreprise… 

Quant à la reconversion professionnelle, elle représente un exemple plus radical : se former pour acquérir des savoir-faire, évoluer dans un monde encore rempli de points d’interrogation, reconstruire un réseau professionnel, changer de vie… Une équation qui peut parfois donner le tournis. Et pourtant en janvier 2021, un actif sur cinq se trouvait dans un processus de reconversion professionnelle !* 

Pourquoi sortir de sa zone de confort peut être bénéfique ?

Alors oui, quitter ce que l’on connaît inquiète et fait peur : 

  • Peur de ne pas être à la hauteur ;
  • Peur de faire le mauvais choix ;
  • Peur du regard de l’autre et du qu’en-dira-t-on ;
  • Peur de l’échec

Bref, cette peur peut être multiple, mais surtout, elle peut devenir handicapante, limitante. Tant et si bien, que vous n’agissez pas ou bien vous vous enfoncez dans le cercle vicieux de la procrastination. Vous repoussez encore et encore…

Alors oui, tout ce cheminement n’est pas des plus faciles, je suis bien d’accord. Il nécessite de baisser le volume du mental et de son besoin de rationalité. 

Cependant, avoir le courage de s’affranchir de ces peurs paralysantes permet d’atteindre un nouveau palier : celui de la zone d’apprentissage, de la découverte, du défi, du « bon » stress ! Vous transcendez alors cette zone d’inconfort pour vous diriger doucement vers celle de la croissance. Cette dernière vient consolider vos résultats, souligner vos valeurs et le pourquoi de votre cheminement. Vous vous sentez alors à votre place, épanoui·e, en cohérence avec vos choix et vos prises de décisions. Elle devient peu à peu votre nouvelle zone de maîtrise. C’est alors l’occasion de renouveler ce cercle vertueux du changement et du mouvement ! 

Bien entendu, ce comportement ne signifie aucunement devenir quelqu’un d’autre ! C’est plutôt tout le contraire : vous visez à être VOUS à travers votre prise de risque et vos actions. Eh oui ! Vous devenez le moteur de votre carrière, ce n’est pas rien !

La sophrologie est un outil incroyablement performant pour vous aider à sortir de votre coquille. Je l’utilise dans mes accompagnements avec les particuliers, les indépendants, mais aussi avec les entreprises. On vient alors mettre le doigt sur ces peurs et ces croyances limitantes qui incitent à rester dans cette stagnation professionnelle et/ou personnelle. 

Chaque petit pas hors de la « zone » est un moyen de :

  • retrouver confiance en soi ;
  • croire en ses capacités ;
  • continuer d’être dans l’action ! 

La sophrologie offre l’opportunité de mieux comprendre ses propres mécanismes de protection et les émotions que l’on peut alors ressentir lors de cette transition entre confort, apprentissage et croissance.

Comment faire en pratique ?

Pour commencer, il ne s’agit pas de se fixer des objectifs bien trop importants ou avec un enjeu conséquent pour soi, pour son business ou pour son entreprise. Comme pour tout changement, cela prend du temps. Je vous conseille donc d’appliquer la technique des petits pas et d’y aller progressivement. 

Par la suite, il n’y a pas de secret de gourou, mais seulement de la pratique. Encore et toujours, tels les grands sportifs. S’entraîner à sortir régulièrement de sa zone de confort rendra l’exercice de plus en plus facile. Vous améliorez votre capacité d’adaptation face à des imprévus ou à un changement de situation professionnelle. Cette attitude aura également des répercussions sur votre vie personnelle : vous vous sentirez moins nerveux·se, plus apaisé·e et plus ouvert·e aux autres et à vous-même. 

Utilisez la technique de la visualisation positive. Je l’intègre dans ma méthode de coaching et la trouve très efficace. Imaginez ce qui se passera de positif une fois que vous aurez osé sortir de votre zone du connu, de vos habitudes. Faites défiler la liste au fur et à mesure. Notez toutes vos réponses sur une feuille de papier et accrochez-la pour ne pas baisser les bras à la première pensée limitante venue ! 

Je vous invite également à accueillir l’échec comme il se doit. Même si je suis convaincue que ce n’est pas une fin en soi, échouer permet cependant de réévaluer certaines données, de s’interroger, de remettre en question la pertinence de tel ou tel outil/action/projet utilisé ou mis en œuvre dans l’entreprise. 

Sortir de sa zone de confort pour oser s’affirmer

Finalement, cette mise en mouvement revient à accepter de ne plus avoir le contrôle et la maîtrise. On s’autorise alors à s’écouter, à se découvrir et à arpenter de nouvelles directions. 

Attention, je ne dis pas ici de faire tout et n’importe quoi, surtout quand il s’agit de soi et de son travail ou de son entreprise ! D’où l’importance de prendre du recul et de se questionner sur le pourquoi et les enjeux derrière la prise de risque. 

La sophrologie, liée au coaching professionnel, peut s’avérer utile tout au long de ce processus. Vous avancez à votre rythme, tout en vous respectant. L’objectif étant de trouver en soi les ressources nécessaires pour ouvrir avec plus de confiance la porte de l’inconnu.

* Source : Journal Le Point : https://www.lepoint.fr/economie/un-actif-sur-cinq-est-engage-dans-une-reconversion-professionnelle-10-02-2021-2413474_28.php

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Ces articles pourraient vous plaire....