Ananda Life logo
Auto-sabotage interne coaching
. Ananda Life .

. Ananda Life .

L’auto-sabotage : 3 leviers pour le ramollir

Il s’agit du mécanisme inconscient que votre mental met en place quand vous voulez faire une chose nouvelle. Il vous fait faire tout ce qui peut saboter votre projet ! 

PERSONNE n’est immunisé contre l’auto-sabotage. Il suffit de le réguler.

Travailler sur l’ego et reconnaitre que vous êtes dans un système d’auto-sabotage.

Souvent relier à plusieurs facteurs :

✔︎ à de la peur

✔︎ à de la procrastination

✔︎ à des croyances 

✔︎ à l’éducation

✔︎ à une appréhension face au changement (la fameuse zone de confort)

✔︎ à une perte identitaire

Etc.

La peur, comme celle de réussir ou de s’imaginer le pire des scénarios.

L’être humain est vraiment câblé ainsi. Nous avons tous 3 cerveaux :

  • Archaïque
  • Limbique
  • Cortical

Je vous renvoie à la conférence en ligne que j’ai animé sur le thème de la peur ici.

Et à l’article sur la peur ci.

Le cerveau archaïque est celui où va se placer ces peurs et sabotages.

Il s’agit de réflexes archaïques de protection pour ne pas risquer de rater un projet. C’est aussi une alerte donc un biais cognitifs normal.

Peur de réussir :

LE combat interne. Vouloir réussir mais en avoir peur en même temps. Il y a alors incohérence entre ce que je veux faire et ce que je fais. Entre mes envies et mes actions.

Ceci dit, on se détend, nous avons tous des peurs. Il s ‘agit d’une émotion et qu’en tant qu’être humain, nous ressentons tous de la peur car nous sommes tous parcourus d’émotions.

Peur du changement :

C’est quand on sort de sa zone de confort. J’aime cependant bien dire que c’est bien d’en sortir et d’y revenir.

On a peur de changer. En France on se sent vite juger : « Et si je n’étais pas moi ? » ou « si mon moi était perçu ? »

 Résultat on s’empêche ou on se limite dans ce qu’on veut faire. Ça peut aller très loin… jusqu’à sa peur de perdre son identité. On s’auto-sabote.

« Si je fais tout et ce que ça ne fonctionne pas ? » Et bien vous avez raison… mais je vous renvoie cette question et si ça marchait ? 

Cf. un post que j’ai lancé cette semaine sur Instagram. On apprend quoiqu’il arrive. J’ai passé mon temps à rater pour améliorer.

La peur financière et celle de la banqueroute est aussi souvent là. Ça peut venir de sa famille, de son histoire familiale, etc. Cf. livre Christian Junod. (Titre : Ce que l’argent dit de vous ! Interrogez votre relation à l’argent pour une vie plus sereine)

Il y a forcément des conséquences. Quelque part on s’inflige cet auto-sabotage. 

Exemple simple : tout faire pour un projet professionnel, jusqu’à le finir et vous devez le présenter le lendemain matin…. Et là vous oubliez de mettre le réveil…. ⚠️ Alerte auto-sabotage…

Photo by Zohre Nemati on Unsplash

La procrastination : 

L’un des effets les plus notoire de l’auto-sabotage est la procrastination

C’est : « je ne veux pas prendre le risque de rater donc je ne fais pas ». Attention, il s’agit d’un processus inconscient. Et comme par hasard vous avez besoin de vous concentrer sur autre chose au lieu de faire ce qui est à faire. 🤔

Photo by Sammie Vasquez on Unsplash

Comment faire alors ?

« Si c’est inconscient, me direz-vous, je ne peux pas m’en rendre compte ». Et bien FAUX !!! J’ai posé la question à plusieurs personnes avant le direct que j’ai animé sur le sujet. Et surtout je me suis posé la question. Ces personnes ont vu le thème du direct, et tous su me dire sur quoi portait leur.s sabotage.s…. C’est donc que vous vous en rendez compte.

Le saboteur obéi à une chose bien enfouie en nous, et qui ressort souvent : LE SYNDROME DE L’IMPOSTEUR !!! Je vous laisse aller télécharger l’Ebook sur le sujet dans ma bio. J’y propose 7 stratégies pour le ramollir. Ou bien lire l’article donnant 5 leviers supplémentaires pour le lever.

Exemples : ne pas quitter son travail pour faire celui que vous voulez, ne pas s’engager dans une relation parce que vous pensez que vous n’êtes pas assez bien pour que ça marche, ou quand vous refusez un poste avec plus de responsabilité parce que vous ne vous sentez pas à la hauteur. Et trouver que vous n’êtes pas assez bien pour….

C’est aussi la somme de toutes les critiques que l’on a pu recevoir enfant, et que l’on entretien bien sagement toute sa vie. 

La peur : on a tellement peur de revivre ça que le saboteur vient comme protéger le tout… Mais c’était il y a longtemps…. Et pourtant c’est toujours là.

Croyances et peursVulnérabilité. Il suffit de remettre de la bienveillance sur cela ! Donc de se dire… que c’est OK et que tout ira bien.

Rappelez-vous également qu’il s’agit d’une alerte. Que si votre saboteur entre en action, c’est qu’il y a un réajustement à faire. C’est comme un GPS. Arrêtons de mal interpréter ces signaux, nos émotions, et nos craintes. Peut-être même que l’on peut se dire que passer le cap serait prouver à votre saboteur que TOUT est possible.

3 leviers pour agir sur votre auto-sabotage :

1 ) S’écouter et écouter des petites voix internes :

« Toujours, jamais, personne, exagération, tirer des conclusions, etc. » sont autant d’expressions et d’indices qui peuvent te faire dire que ton saboteur est en marche. Le « JE DECIDE, JE CHOISI », sont une réelle capacité d’action. Mais vous aurez remarqué qu’on emploie peu ces mots….

On est plus souvent dirigé par les « IL FAUT, JE DOIS ».

2) Vous faire cracher :

Je le dis rarement aussi franchement mais un coach formé sur le fait de ramollir ces blocages et saboteurs sera pour vous d’une grande aide. Un gain de temps même. Que vous soyez manager, entrepreneur ou dirigeants, cela vous permettra d’avancer à pas de géant.

3) Posez-vous les questions suivantes :

Posez-les-vous vraiment ! Prenez un papier, un stylo, installez-vous et répondez à ces questions.

  • Qu’est ce qui se passera de mauvais si je ne réussis pas ? (et allez le plus loin possible)

Vous dépeindrez sans doute le pire des scénarios ! Tant mieux car vous irez identifier votre peur la plus enfouie et qui se rattache à ce saboteur.

  • Qu’elle est la réalité probable ? En d’autres mots : en vrai qu’est qui peut se passer ? Dans le réél, le concret !

Exemple : je veux quitter mon emploi pour devenir monteur photo. Je suis formé et je sais faire des montages. Je décortique le pire. Mais en vrai, si vous avez envie de changer de voie professionnelle, c’est souvent réfléchi, que vous êtes capables. Vous avez même sans doute déjà de potentiels clients. Alors je peux poser ma démission et me lancer. J’aurai des clients et je pourrai vivre de mon activité. Ou alors, je trouve un travail ou je reste dans mon travail en temps partiel et je me lance. Et hop ça débloque des situations. 

Alors prêt à avancer sur ce sujet?

Vous pouvez retrouver les accompagnements en coaching professionnel avec un axe spécifique pour les entrepreneurs.

Retrouvez également toutes les formations ici.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Ces articles pourraient vous plaire....

Saliha HIOUL
Coaching

Manager, leader ou chef ?

Quelle est la différence entre ces 3 notions ? Ici, vous aurez une vision claire de ces 3 aspects managériaux.